Pastourelle

une parole parmi tant d'autres, mais une parole quand même

 

Soyons des anges… – Abraham et les anges (Genèse 18, 1-15) 22 octobre 2012

Classé dans : Etudes bibliques — pastourelle @ 11 h 42 min

Introduction

Avant de voir en détail l’intervention des anges dans l’histoire d’Abraham, voyons quelle est l’origine de ces anges, que l’on qualifie, selon les civilisations, d’ange, d’esprit ou encore de génie.

Dans le texte hébreu, le terme utilisé est malak, qui vient du verbe cananéen la’aka : envoyer. Le substantif qui en est tiré peut donc signifier aussi bien l’envoyer, le messager, l’ambassadeur, le porteur de courrier que le monarque.

Ancien Testament

On trouve la référence aux anges 370 fois dans la Bible. Ils sont particulièrement présents dans l’AT. Cela s’explique en particulier parce qu’au moment de l’exil, les israélites ont la sensation que Dieu s’est éloigné de son peuple, qu’il est même complètement absent. Alors se développe une certaine angélologie : les anges comblent la distance entre Dieu et les hommes.

Dans le livre de Daniel, les anges sont omniprésents et on connait même le nom de deux d’entre eux : Michel, l’un des premiers princes et Gabriel. Nous y apprenons d’ailleurs que chaque nation a son ange. Pour Israël, il s’agit de Michel. Sachant qu’il y a 70 nations répertoriées à l’époque, il faut compter 70 anges protecteurs de ces nations.

Dans le livre apocryphe d’Hénoch, on trouve également des anges du vent, du tonnerre, des nuages, de la pluie, qui nous font penser aux divinités des civilisations voisines d’Israël.

Mans dans l’AT, les croyants sont mis en garde contre une croyance en l’efficacité quasi magique de l’invocation des noms d’ange : une mise en garde contre une certaine superstition.

 

Nouveau Testament

Dans le NT, les anges sont peu présents, en tout cas, dans les Evangiles. En effet, il faut noter que dans l’Apocalypse de Jean, les anges sont très présents, d’ailleurs ce livre est considéré comme révélé par un ange. Et dans les Actes, l’ange intervient pour délivrer les apôtres de prison ou encore se présente à Corneille ou Philippe.

Dans les Evangiles, on les retrouve à des moments clefs de la vie du Christ :

- ils sont présents à la nativité (annonce de la naissance de Jean-Baptiste et de Jésus effectuée par Gabriel) : annonce à Zacharie, annonce à Marie, à Joseph, aux bergers et préviennent Joseph qu’il faut fuir en Egypte.

- ils sont présents lors de la tentation au désert pour servir le Christ

- ils sont encore présents lors de la résurrection dans l’annonce faite aux femmes.

 

Si les anges sont si peu présents dans le Nouveau Testament, c’est parce que la figure du Christ les relègue au 2nd plan. Ces intermédiaires ne sont plus nécessaires dans la relation entre Dieu et les hommes.

Entre le 2ème et le 5ème siècle, on développe une théologie où le Christ est le nouvel archange. Au moment du baptême du Christ est né l’homme céleste, archange, Christ éternel. Il devient l’ange du grand Conseil.

 

Qui sont-ils ?

Tout d’abord, combien sont-ils ?

Selon Daniel, 7, 10 : mille milliers le servaient, dix milles fois dix milles se tenaient debout devant lui.

Selon Hébreux 12, 22 : dizaine de milliers d’anges.

 

Classification

A priori, il y a un ordre hiérarchique établi par Dieu, mais cette organisation n’est pas explicitement précisée dans la Bible. Mais on retrouve :

- anges : esprits immatériels qui peuvent prendre forme humaine

- séraphins : « brulants, ardents » ; description faite en Esaie 6, 1-8 :

1 C’était l’année où mourut le roi Ozias. Dans une vision, j’aperçus le Seigneur assis sur un trône très élevé. Les pans de son manteau remplissaient le temple. 2 Des séraphins se tenaient au-dessus de lui. Ils avaient chacun six ailes : deux leur servaient à se cacher le visage, deux à se voiler le corps et deux à voler. 3 Ils criaient l’un à l’autre :

« Saint, saint, saint,
le Seigneur de l’univers !
La terre entière
est remplie de sa glorieuse présence. »

4 Leur voix faisait trembler les portes sur leurs pivots, et le temple se remplit de fumée. 5 Je dis alors : « Hélas, me voilà condamné au silence l car mes lèvres sont indignes de Dieu, et j’appartiens à un peuple aux lèvres tout aussi indignes de lui. Or j’ai vu, de mes yeux, le Roi, le Seigneur de l’univers ! »

6 Mais l’un des anges flamboyants vola vers moi. Avec des pincettes il tenait une braise qu’il avait prise sur l’autel. 7 Il en toucha ma bouche et me dit :

« Ceci a touché tes lèvres,
ton indignité est supprimée,
ton péché est effacé. »

8 J’entendis alors le Seigneur demander : « Qui vais-je envoyer ? Qui sera notre porte-parole ? » — « Moi, répondis-je, tu peux m’envoyer. »

- chérubins : « proches, assistants » de Dieu. Ce sont eux qui gardent l’entrée du jardin d’Eden, Gen 3, 24 :

Puis, après l’en avoir expulsé, le Seigneur plaça des chérubins en sentinelle devant le jardin d’Éden. Ceux-ci, armés de l’épée flamboyante et tourbillonnante, devaient garder l’accès de l’arbre de la vie.

 

Il y a également ces 3 anges dont nous connaissons les noms :

- Michel, qui est un archange, un ange en chef, si l’on peut dire

- Raphael, qui fait partie des 7 anges qui se trouvent auprès de Dieu. Il est celui qui présente les prières à Dieu et qui sert donc d’intermédiaire, Tobie 12, 1-20 :

11 « Maintenant, je vais vous révéler toute la vérité sans rien vous cacher. Comme je viens de vous le dire, il est bon de tenir cachés les secrets d’un roi, mais il faut révéler les oeuvres de Dieu dans toute leur grandeur. 12 Sachez-le donc : Quand tu as prié, Tobit, et que Sara priait de son côté, c’est moi qui ai présenté votre prière devant le Seigneur glorieux. Je lui ai de même présenté tes actions lorsque tu enterrais les morts

- Gabriel, qui est le messager de la parole de Dieu (nativité ou encore livre de Daniel)

 

Les anges sont supérieurs aux hommes et pourtant Dieu les met au service des hommes. Ils nous aident dans notre cheminement vers Dieu.

 

è distribution des hiérarchies célestes

 

D’où viennent-ils ?

Il n’est pas fait référence aux anges dans le récit de la création, mise à part lorsque les chérubins sont installés à l’entrée du jardin. Alors, d’où viennent-ils ?

Pour les sages juifs, il est impensable que les anges aient pu participer à la création de l’homme. C’est aussi pour répondre à la proposition faite qu’Elohim étant un pluriel, il pourrait s’agir de Dieu et des anges. Ainsi lorsqu’en Gen 2, 26, Dieu dit : « Faisons les humains à notre image », le « notre » prendrait en compte Dieu et les anges. Cette proposition est donc majoritairement rejetée.

Pour certains, ils ont été créés le 2ème jour, en même temps que le vent, à cause de ce passage du Psaume 104, 4 : « Il fait des vents ses messagers ». Les anges sont donc assimilés au vent.

Pour d’autres, ils ont été créés le 5ème jour, en même temps que les oiseaux, à cause de la description dont en fait Esaie 6, 2 : « Des séraphins se tenaient au-dessus de lui ; ils avaient chacun six ailes : deux dont ils se couvraient la face, deux dont ils se couvraient les jambes, et deux dont ils se servaient pour voler ». Les anges sont donc assimilés aux oiseaux.

 

 

Abraham et les anges

è Distribution du plan de l’histoire et lecture de Gen 18, 1-15

Dans ce passage on voit l’alternance entre le singulier et le pluriel. Abraham passe de l’un à l’autre sans souci apparent.

Remarquez une chose : jamais il n’est question d’ange. Ces hommes ne deviendront anges que lors de la destruction de Sodome. Ils sont appelés homme et visiteur.

Ce qui est important dans ce passage, c’est qu’Abraham offre l’hospitalité sans même savoir qui sont ces hommes : des étrangers de passage ? Il fait preuve de charité et de bonté en leur proposant de quoi manger.

Abraham se laisse surprendre par ces visiteurs, il se laisse déranger par eux. Certains commentateurs disent que c’est parce qu’Abraham porte dans sa chair la marque de l’alliance, par la circoncision, qu’il peut discerner par la suite qu’il s’agit d’ange.

 

Dans cette histoire, les anges affirment une nouvelle fois la promesse faite par Dieu à Abraham : une descendance !! La promesse a déjà été formulée, mais c’est à croire que Sarah et Abraham ont fait un trait sur sa réalisation. Les anges apparaissent et font l’intermédiaire comme si la parole de Dieu ne pouvait être comprise et intégrée sans eux.

L’apparition des anges à Abraham permet de lui rappeler son alliance avec Dieu. Cette alliance de laquelle la créature peut s’éloigner ou ne plus percevoir tellement elle est accaparée par sa vision du monde, sa vie dans le monde et ses peurs.

Ainsi, pour revivifier l’écoute de la Parole (ce qui est une des missions de l’ange), l’ange prendrait des formes familières, comme ces 3 visiteurs se présentant à Abraham.

 

3 hommes-anges, pourquoi ?

Chacun aurait sa fonction :

- un pour annoncer la bonne nouvelle de la naissance prochaine d’un fils

- un pour détruire Sodome (bien qu’ils soient 2 à se rendre à Sodome)

- un pour guérir Abraham après sa circoncision puisque c’est la péricope précédente

 

Les anges sont ici considérés dans le sens d’une théophanie et l’introduction du récit le précise bien : le Seigneur lui apparut. C’est bien le Seigneur qui est présent dans ces 3 personnages.

 

Les anges dans l’histoire

Au 2nd siècle, les Pères de l’Eglise estiment que l’on ne peut pas adorer les anges, mais qu’on peut les louer, les prier, les imiter. Ne sont d’ailleurs reconnus que les 3 anges nommés dans le NT : Gabriel, Michel et Raphael.

Au 8ème siècle, le concile de Nicée II rend licite la représentation des anges sous forme humaine. (jusqu’au 4ème siècle, les anges étaient représentés sous l’apparence de jeunes gens en vêtements blancs, sans aile et qui faisaient penser aux entités païennes. Ce n’est qu’après la victoire du Christianisme qu’ils reçoivent des ailes)

Au 12ème siècle, Saint Bernard développe l’idée d’ange gardien.

Au 13ème siècle, les anges s’humanisent avec cet ange au sourire de la cathédrale de Reims.

Au 14ème siècle, l’ange devient celui qui protège contre les attaques de Satan (ces attaques étant les guerres, la peste, les schismes)

Au 15ème siècle, Jeanne d’Arc dit recevoir sa vocation de la vision et de l’audition d’un ange qui ne serait autre que Michel qui devient alors l’archange protecteur et le saint patron du Royaume de France et que l’on représentera comme un guerrier.

Au 16ème siècle, la thématique de l’ange gardien est reprise et développée par les jésuites.

A la même époque, les réformateurs conservateurs gardent cette image de l’ange, à la différence de Luther et Calvin qui la rejettent et abolissent l’invocation ou la pratique de la piété concernant les êtres célestes.

Au 17ème siècle, la figure de l’ange est totalement vidée de son sens. On ne représente l’angelot que par pure convention, sans aspect théologique.

Le romantisme vient donner le coup de grâce à l’ange biblique : l’ange devient une figure de l’imaginaire, un pur produit du rêve, un idéal de beauté et d’amour pour les humains.

A l’ère industrielle, au 19ème siècle, l’ange devient totalement inutile… c’est le développement du rationalisme.

Aujourd’hui, l’ange est surtout l’apanage des spiritismes divers et variés : on prie les anges et en particulier son ange gardien.

 

Conclusion

Aujourd’hui certains tentent de rationaliser à l’extrême l’apparition des anges, essayant même d’expliquer leur apparition dans la Bible. Ainsi, les anges seraient des extra terrestres, des intelligences supérieures venues d’une autre planète.

Lorsque la Genèse (6, 1-4) parle de l’union des fils de Dieu et des filles des hommes, pour ces sceptiques, il s’agit là d’une preuve absolue du débarquement d’extraterrestres sur notre terre.

De même, lorsqu’Ezéchiel expose ses visions, elles ne peuvent être que la description de vaisseaux spatiaux : Ez 10, 9-17 :

9 Je remarquai aussi quatre roues, une à côté de chacun des chérubins. Ces roues offraient l’aspect scintillant d’une pierre précieuse. 10 Elles avaient toutes une apparence semblable et paraissaient s’imbriquer les unes dans les autres. 11 Elles pouvaient se déplacer dans les quatre directions sans avoir à pivoter. Elles se dirigeaient là où était tournée la tête des chérubins et avançaient sans pivoter. 12 Tout le corps, le dos, les mains et les ailes des chérubins étaient couverts de reflets brillants, ainsi que les quatre roues. 13 J’entendis qu’on donnait le nom de «tourbillon» à ces roues. 14 Chaque chérubin avait quatre faces : la première était celle d’un chérubin, la seconde celle d’un homme, la troisième celle d’un lion et la quatrième celle d’un aigle. 15 Les chérubins s’élevèrent dans l’espace : c’étaient les mêmes êtres que j’avais vus sur les rives du Kébar z . 16 Quand ils se déplaçaient, les roues se déplaçaient avec eux ; quand ils déployaient leurs ailes pour s’élever de terre, les roues ne s’écartaient pas d’eux. 17 S’ils s’arrêtaient, elles s’arrêtaient ; s’ils s’élevaient dans l’espace, elles s’élevaient également, car la volonté des êtres vivants animait les roues.

Les chérubins ne sont donc que des cosmonautes évolués, et leurs ailes un moyen de propulsion encore ignorés des gens de l’époque !

Nicole Roulland-Rupp

Cantique

Dans les cieux et sur la terre, 
Il n’est aucun Nom plus doux,
Aucun que mon cœur préfère
Au nom du Christ, mort pour nous.
Quel beau nom porte le Fils éternel !
Quel beau nom que celui d’Emmanuel !

Quelque grand que soit un homme,
Qu’il soit prince ou qu’il soit roi,
De quelque nom qu’on le nomme,
Jésus est plus grand pour moi.
Quel beau nom porte le Fils éternel !
Quel beau nom que celui d’Emmanuel !
Les séraphins, les archanges,
Portent des noms glorieux.
Mais le plus beau nom des anges
Pourrait-il me rendre heureux?
Quel beau nom porte le Fils éternel !
Quel beau nom que celui d’Emmanuel !

 

Annexes:

Abraham et les apparitions divines

Gen 12, 7 : « Le Seigneur apparut à Abram et dit : Je donnerai ce pays à ta descendance. »

Gen 16, 9-10 : Hagar est chassée par Saraï : « Le messager du Seigneur lui dit : Retourne chez ta maitresse et laisse-toi affliger par elle. Le messager du Seigneur lui dit : Je multiplierai ta descendance ; on ne pourra pas la compter, tant elle sera nombreuse ».

Gen 18, 1-15 :

Le Seigneur apparut à Abraham près des chênes de Mamré. Abraham était assis à l’entrée de sa tente à l’heure la plus chaude de la journée. 2 Soudain il vit trois hommes qui se tenaient non loin de lui. De l’entrée de la tente, il se précipita à leur rencontre et s’inclina jusqu’à terre. 3 Il dit à l’un d’eux : « Je t’en prie, fais-moi la faveur de t’arrêter chez moi. 4 On va apporter un peu d’eau pour vous laver les pieds et vous vous reposerez sous cet arbre. 5 Je vous servirai quelque chose à manger pour que vous repreniez des forces, puis vous continuerez votre chemin. Ainsi vous ne serez pas passés pour rien près de chez moi. » Les visiteurs répondirent : « Bien ! Fais ce que tu viens de dire. » 6Alors Abraham retourna en toute hâte dans la tente pour dire à Sara : « Vite ! Prends ce qu’il faut de fine farine et fais trois galettes. » 7 Ensuite il courut vers le troupeau, choisit un veau tendre et gras. Il le remit à son serviteur, qui se dépêcha de le préparer.

8 Quand la viande fut prête, Abraham la plaça devant ses visiteurs avec du lait caillé et du lait frais. Ils mangèrent tandis qu’Abraham se tenait debout près d’eux sous l’arbre. 9 Ils lui demandèrent : « Où est ta femme Sara ? » — « Dans la tente », répondit-il. 10L’un des visiteurs déclara : « Je reviendrai chez toi l’an prochain à la même époque, et ta femme Sara aura un fils. »

Sara se trouvait à l’entrée de la tente, derrière Abraham et elle écoutait. 11-12 Elle se mit à rire en elle-même, car Abraham et elle étaient déjà vieux et elle avait passé l’âge d’avoir des enfants. Elle se disait donc : « Maintenant je suis usée et mon mari est un vieillard ; le temps du plaisir est passé. » 13 Le Seigneur demanda alors à Abraham : « Pourquoi Sara a-t-elle ri ? Pourquoi se dit-elle : «C’est impossible, je suis trop vieille pour avoir un enfant» ?14 Y a-t-il donc quelque chose que le Seigneur soit incapable de réaliser ? Quand je reviendrai chez toi l’an prochain à la même époque, Sara aura un fils. » 15 Effrayée, Sara nia : « Je n’ai pas ri », dit-elle. « Si, tu as ri ! » répliqua le Seigneur.

Gen 18, 16 : « Les hommes se mirent en route et regardèrent en direction de Sodome. Abraham marchait avec eux pour les reconduire. »

Gen 19, 1 : « Vers le soir, les deux messagers arrivèrent à Sodome. Loth était assis à la porte de la ville. »

Gen 21, 17 : Hagar est de nouveau chassée, par Abraham : « Dieu entendit l’enfant crier, et du ciel le messager de Dieu appela Hagar : « Qu’as-tu, Hagar ? lui demanda-t-il. N’aie pas peur. Dieu a entendu l’enfant crier là-bas. »

Gen 22, 11 : Sacrifice d’Isaac : « Alors le messager du Seigneur l’appela depuis le ciel, en disant : Abraham, Abraham ! »

Gen 22, 15-18 : « Du ciel, le messager du Seigneur appela Abraham une seconde fois16 et lui dit : « Voici ce que déclare le Seigneur : Parce que tu as agi ainsi, que tu ne m’as pas refusé ton fils, ton fils unique, aussi vrai que je suis Dieu, je jure 17 de te bénir abondamment en rendant tes descendants aussi nombreux que les étoiles dans le ciel ou les grains de sable au bord de la mer. Tes descendants s’empareront des cités de leurs ennemis. 18 A travers eux, je bénirai toutes les nations de la terre parce que tu as obéi à mes ordres. »

 

Les hiérarchies célestes

MANIFESTATION

CONNAISSANCE ET FONCTIONS GENERALES

ORIENT

(Pseudo-Denys)

OCCIDENT

(Grégoire le Grand)

1er ordre, participe à la transcendance divine et initie le 2ème ordre

Séraphins

Chérubins

Trônes

Séraphins

Chérubins

Trônes

Monde de l’espritIntellect Contemplation – réceptivitéPlongée dans la nature divine, illuminations et embrasements de sagesse et de science
2ème ordre, reçoit la lumière divine, anime et ordonne le monde, le revêt de beauté

Seigneuries

(Dominations)

Puissances

Vertus

Puissances

Autorités

Seigneuries

(Dominations)

Principautés

(Archontes)

Puissances

Autorités

Mon de l’Ame ou Monde Intérieur Combat et victoire définitive contre les démons. Tension, affermissement, élévation spirituelle.Amour universel
3ème ordre, agent de l’économie divine à l’égard de l’Humanité

Principautés

(Archontes)

Archanges

Anges

Puissances

Vertus

Archanges

Anges

Monde matériel ou extérieur Révélation des mystères divins. Messagers majeurs et mineurs, interprètes, gardiens de collectivités et des individus. Conformité à la volonté divine en toutes choses.

Selon Philippe Faure, Les Anges, Cerf, Paris, 2004, p. 42.

 

Commenter

 
 

Youssef ALLOUCHA |
Hassan al Banna |
école islamique |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | Procuresdbate
| Greencoffee
| sac lancel