Pastourelle

une parole parmi tant d'autres, mais une parole quand même

 
  • Accueil
  • > Méditation
  • > Ne rien attendre et tout recevoir – Méditation Réforme Du 7 février 2019

Ne rien attendre et tout recevoir – Méditation Réforme Du 7 février 2019 12 février 2019

Classé dans : Méditation — pastourelle @ 15 h 23 min

Luc 5, 1-11

Jésus a commencé depuis peu son ministère public… il a d’ailleurs mal commencé avec cet enseignement à Nazareth, dans sa patrie, son village qui s’est terminé en tentative d’assassinat sur sa personne. Mais cela ne l’a pas arrêté, il a été plus loin et a continué à enseigner, à guérir et la foule ne s’est pas arrêtée de le suivre : ils sont nombreux, très nombreux et ils ne sont pas rassasiés de signes, de miracles, de guérisons, d’enseignement, ils en veulent encore!

Dans la Nouvelle Bible Segond, ce passage est intitulé : « Les quatre premiers disciples »… mais cherchez bien… il n’y en a que 3 : Simon, Jacques et Jean – André, le frère de Simon n’apparaitra que plus tard, lorsque les 12 seront au grand complet. André n’étant pas nommé, c’est comme si nous étions invités à monter sur le bateau aux côtés de Simon et Jésus pour vivre de l’intérieur cette pêche miraculeuse.

Simon est déjà connu des lecteurs de l’Evangile puisqu’il apparait au chapitre précédent : Jésus se rend chez lui et guérit sa belle-mère. Simon connait donc Jésus, nous ne savons pas dans quelles conditions ont eu lieu les présentations, ni depuis combien de temps, mais ils ne sont pas inconnus l’un de l’autre. Est-ce pour cela que Simon n’est pas au milieu de la foule? L’image forte : d’un côté, la foule cherche Jésus, le trouve, le presse, veut le retenir, souhaite entendre la parole de Dieu ; de l’autre, quelques pêcheurs sont sur la rive en train de nettoyer leurs filets, a priori pas ou peu intéressés par ce qui est en train de se passer à quelques mètres d’eux. Et c’est pourtant un de ces pécheurs « non-concernés » que Jésus va choisir pour, dans un premier temps, le mener sur l’eau et dans un second temps le faire disciple, pêcheur d’hommes.

Il y a donc la foule qui réclame des paroles, certainement des miracles, des guérisons et ces 3 pêcheurs qui ne demandent rien du tout, qui mettent tout simplement à disposition un de leurs bateaux pour emmener Jésus et qui se retrouvent au bénéfice d’une parole de Jésus, une parole-évènement ouvrant au miracle : ces poissons en nombre qui en viennent à déchirer les filets.

Nous ne savons pas si la foule qui pressait Jésus a été témoin de ce miracle, mais les 3 pêcheurs concernés sont saisis de crainte. Et une parole de Jésus suffira à les rassurer et même plus : à les convaincre, leur permettant, sans angoisse, de tout abandonner pour le suivre. Ils ont vu, ils ont expérimenté la puissance de Jésus, enfin, ils ont entendu sa parole et cela leur donne un nouvel élan pour leur vie, loin des filets de pêche. Ils ne cherchaient rien… ils ont tout trouvé!

Quant aux poissons pêchés en nombre, espérons qu’ils ne l’aient pas été pour rien et que la foule qui réclamait des signes a pu elle aussi être au bénéfice de ce miracle!

 

Nicole Roulland-Rupp

Pasteur en Savoie

 

Commenter

 
 

Youssef ALLOUCHA |
Hassan al Banna |
école islamique |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | Procuresdbate
| Greencoffee
| sac lancel