Pastourelle

une parole parmi tant d'autres, mais une parole quand même

 

Partages Bibliques de l’Avent – de la fratrie à la fraternité 18 novembre 2018

Classé dans : Etudes bibliques,pub!! — pastourelle @ 22 h 45 min

Nous nous retrouverons tous les mardis de l’Avent pour partager autour du thème de la fraternité.

A l’issue de la dernière rencontre, nous partagerons également un repas!

A très bientôt.

Nicole, pour l’Eglise Protestante Unie de Savoie

De la fratrie à la fraternité EB  Avent 2018

 

 

Épître de Jacques – une épître controversée (introduction) 9 décembre 2013

Classé dans : Etudes bibliques — pastourelle @ 19 h 10 min

Introduction

L’Epitre de Jacques a fait couler beaucoup d’encre et en fait encore couler, tant les avis sont partagés à son sujet et elle continue d’intriguer les exégètes : quelle est l’origine de cette Epitre ? Qui est son auteur ? Quand a-t-elle été écrite ? Quelle est sa théologie, sa christologie ? Comment a-t-elle été intégrée au canon biblique ?

Beaucoup d’interrogations auxquelles nous allons tenter de répondre.

Nous pouvons tout d’abord dire qu’il s’agit d’une des épitres catholiques, c’est-à-dire universelle, qui ne s’adresse pas à un destinataire particulier, ni à une communauté en particulier, mais à tous. (Jean, Pierre, Jude) (more…)

 

 

Les sacrements catholiques de guérison – pour mieux se comprendre 2 avril 2013

Classé dans : Etudes bibliques — pastourelle @ 11 h 38 min

Introduction

Le dialogue pour l’unité ne peut avancer que si nous nous connaissons et que nous faisons l’effort de se comprendre. Il en est de même pour les sacrements. Nous ne sommes pas d’accord sur leur nombre, ni forcement sur leur signification… alors, essayons de nous découvrir.

Pour comprendre pourquoi catholiques et protestants n’ont pas le même nombre de sacrements, il faut savoir ce que chaque confession met derrière ce mot, ce concept.

Il faut tout d’abord savoir que l’Eglise chrétienne du 1er millénaire ne s’était pas mis d’accord sur ce nombre. On parlait de 4, de 5, de 10 ou encore de 12 selon les théologiens. Les divergences ne datent donc pas de la Réforme. Au Concile de Lyon en 1274, on fixe leur nombre à 7. Enfin, c’est au Concile de Trente qui débuta en 1545 et s’étala sur 18 ans, que ce nombre est confirmé. Il faut dire que ce Concile est réuni pour tenter de restaurer l’unité de l’Eglise et pour répondre aux demandes de Luther. L’Eglise en profite pour réaffirmer ses dogmes, réviser sa discipline et confirmer la liste des 7 sacrements. (more…)

 

 

Unité – petite méthodologie de l’unité (Romains 15, 5-7 + 13) 18 février 2013

Classé dans : Etudes bibliques — pastourelle @ 14 h 59 min

Introduction

Lorsque l’on parle d’œcuménisme, on précise régulièrement en introduction qu’unité ne veut pas dire uniformité. Il est nécessaire lorsqu’on aborde ce sujet de ne pas vouloir à tout prix se ressembler à tout point, car c’est alors nier nos singularités. Et lorsque les théologiens cherchent un consensus, ils n’ignorent pas les différences, au contraire. Souvent, les différences sont citées en premier, listées. Et ce n’est qu’en étant conscients de ses divergences que l’on peut travailler sur ce qui nous est semblable, sur ce qui nous rapproche.

Alors, que faire pour œuvrer pour l’unité ? Ce sont les propositions du professeur Marc Leenhard que je vais reprendre. Il s’appuie sur un petit passage de l’Epitre aux Romains pour établir une sorte de petite méthodologie de l’unité (more…)

 

 

La naissance de Jésus – les visiteurs du soir (Matthieu 2, 1-12; Luc 2, 8-20)

Classé dans : Etudes bibliques — pastourelle @ 14 h 56 min

Introduction

Comme nous l’avons vu précédemment, seuls les Evangiles de Matthieu et Luc relatent les évènements liés à la naissance de Jésus et d’ailleurs leur récit n’est pas en rien identique. Aujourd’hui, nous mettons les événements décrits les uns après les autres, mais ils sont issus d’Evangiles différents. On ne trouve qu’une seule référence aux bergers, une seule référence aux savants, une seule référence faite à la fuite en Egypte et au massacre des innocents…

Avant d’aller plus loin dans l’étude des textes concernant ces visiteurs, je voudrais faire une petite introduction sur le pourquoi l’existence de ces récits de nativité. Car ces récits, ces précisions ne sont pas anodines pour la construction de l’identité de Jésus.

En fait, si les deux évangélistes Luc et Matthieu insistent autant sur la naissance c’est parce qu’ils sont dans une logique de légitimation toujours plus forte de l’identité de Jésus comme fils de Dieu. On ne sait pas précisément les dates de rédaction des livres du Nouveau Testament, mais nous savons que certaines épitres de Paul ont été écrites avant les Evangiles, que le 1er Evangile rédigé fut celui de Marc puis ceux de Matthieu et Luc et enfin celui de Jean. Et avec cette chronologie s’ensuit une théologie christologique particulière. (more…)

 

 

Avent – récits d’annonciation (Mat 1, 18-25) 11 janvier 2013

Classé dans : Etudes bibliques — pastourelle @ 10 h 40 min

Introduction

 

On trouve 4 récits importants d’annonciation dans la Bible, même si le terme d’annonciation fait référence explicitement à l’annonce faite à Marie :

Abraham-Sarah

Zacharie-Elisabeth

Joseph

Marie (more…)

 

 

Avent – généalogie de Jésus (Mat 1, 1-17)

Classé dans : Etudes bibliques — pastourelle @ 10 h 37 min

Introduction

 

Aujourd’hui nous connaissons l’Avent sous la forme de 4 semaines, 4 dimanche de préparation à l’accueil de la naissance du Messie.

Le temps de l’avent, c’est donc cette période de préparation de noël. Le terme avent vient du latin adventus, qui veut dire avènement et qui est la traduction du grec parousia qui annonce la venue du Christ. (more…)

 

 

Soyons des anges… – Abraham et les anges (Genèse 18, 1-15) 22 octobre 2012

Classé dans : Etudes bibliques — pastourelle @ 11 h 42 min

Introduction

Avant de voir en détail l’intervention des anges dans l’histoire d’Abraham, voyons quelle est l’origine de ces anges, que l’on qualifie, selon les civilisations, d’ange, d’esprit ou encore de génie.

Dans le texte hébreu, le terme utilisé est malak, qui vient du verbe cananéen la’aka : envoyer. Le substantif qui en est tiré peut donc signifier aussi bien l’envoyer, le messager, l’ambassadeur, le porteur de courrier que le monarque.

Ancien Testament

On trouve la référence aux anges 370 fois dans la Bible. Ils sont particulièrement présents dans l’AT. Cela s’explique en particulier parce qu’au moment de l’exil, les israélites ont la sensation que Dieu s’est éloigné de son peuple, qu’il est même complètement absent. Alors se développe une certaine angélologie : les anges comblent la distance entre Dieu et les hommes. (more…)

 

 

David & Jonathan: une histoire d’amour et d’amitié (1 Samuel 18, 1-5; 2 Samuel 1, 17-27) 17 septembre 2012

Classé dans : Etudes bibliques — pastourelle @ 11 h 16 min

Introduction

J’ai volontairement choisi un sous titre polémique : histoire « d’amour et d’amitié ». Amour et/ou amitié, nous n’allons pas forcément trancher, mais nous allons étudier la question et surtout essayer de comprendre pourquoi ce duo est devenu un symbole des associations homosexuelles (lorsqu’on tape David et Jonathan dans Google, le moteur de recherche nous dirige tout de suite vers des sites gays, chrétiens ou pas) ou le duo de chanteurs des années 80 « David et Jonathan »)

Dans la Bible, il n’est pas rare d’avoir à faire à des duos ou des duels. Dès le début, parce qu’il s’agit d’un couple, nous avons à faire à Adam et Eve, puis Caïn et Abel, Abraham et Sarah, Isaac et Ismaël, Moïse et Aaron et, se rattachant plus à notre histoire : David et Saül, David et Urie le Hittite (le mari de Betsabée qui deviendra la femme de David après la mort d’Urie), Jonathan et son fidèle porteur d’armes… Mais tous ces duos formés par David ou Jonathan ont des buts particulier : pouvoir, guerre, complot, histoire de femme. (more…)

 

 

Abraham & Sarah: l’amour à l’épreuve de la stérilité (Genèse 15, 1-5; 18, 1-5)

Classé dans : Etudes bibliques — pastourelle @ 11 h 11 min

Introduction

Après Adam et Eve, voici l’histoire d’Abraham et Sarah, ou, si on commence par le début de cette histoire, d’Abram et Saraï.

Tout d’abord, une petite introduction sur les protagonistes.

Abram est fils de Terah, venant d’Ur en Chaldée et installé à Haran, sur la route du pays de Canaan. Terah fabriquait des idoles (Josué 24, 2), des dieux de bois. (more…)

 

12
 
 

Youssef ALLOUCHA |
Hassan al Banna |
école islamique |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | Procuresdbate
| Greencoffee
| sac lancel