Pastourelle

une parole parmi tant d'autres, mais une parole quand même

 

Histoire de veuves – prédication du 11 novembre 2018 – Aix-les-Bains 18 novembre 2018

Classé dans : Prédications — pastourelle @ 23 h 10 min

1 Rois 17, 10-16 ; Marc 12, 38-44

C’est l’histoire d’Hassiya (pitié de Dieu)… depuis 3 ans, elle est veuve. Son mari était pécheur… il est tombé à l’eau un jour de tempête, on n’a jamais retrouvé son corps. Elle s’en veut car ce jour-là, elle l’avait encore traité de bon à rien… elle lui avait mené la vie dure durant toutes ces années de mariage et aujourd’hui elle était seule, seule alors qu’elle avait eu 3 beaux enfants, 3 garçons… mais, ils avaient tous coupé les ponts avec elle. Ils avaient un sacré caractère, comme elle… et c’est à cause de ce caractère infernal qu’ils ne voulaient plus entendre parler d’elle. Elle n’avait jamais accepté qu’ils quittent la maison familiale pour vivre leur vie avec leurs épouses respectives, loin du village… ah ça non, elle ne les avaient jamais appréciées ces jeunes femmes qui lui avaient volé ses garçons, ses 3 beaux garçons. Elle avait entendu dire au village que des petits enfants étaient nés : ses garçons ne l’avaient même pas avertie!

 

Mais elle ne pouvait s’en prendre qu’à elle-même : quels propos terribles elle avait eus à l’encontre de ses belles filles! Quand elle y pense, sa solitude était sa punition. Alors, dès qu’elle pouvait, elle se rendait à Jérusalem pour y faire une offrande… oh, ce n’était pas une offrande gratuite, comme ça, pour le service du Seigneur, non, c’était une offrande de pardon, une offrande qui attendait une réponse, une offrande pour que ses prières soient exaucées : que ses garçons cessent de lui tourner le dos, qu’elle trouve le courage d’aller vers eux pour leur demander pardon. (more…)

 

 

Le plus grand commandement – prédication du 4 novembre 2018 – Chambéry

Classé dans : Prédications — pastourelle @ 23 h 07 min

Hébreux 7, 23-28 ; Marc 12, 28-34

Savez-vous combien on trouve de commandements dans l’Ancien Testament? 613… Ce n’est pas rien. C’est le rabbi Simlaï qui a fixé ce chiffre au 3ème siècle de notre ère. Mais il a été au-delà, il a écrit un texte qui montre le souci constant du judaisme de rechercher une simplification de la Loi, mais plus encore de trouver le principe de base qui donne sens à tous les commandements. Voici ce texte : 

 

« 613 commandements furent donnés à Moïse, 365 négatifs, correspondant au nombre des jours de l’année, et 248 positifs correspondant au nombre des membres d’un homme. Puis David vint et les réduisit à 11 (il s’appuie pour cela sur le Psaume 15). Puis vint Esaïe et il les réduisit à 6 (en s’inspirant d’un verset d’Esaie 33, 15 : « Celui qui marche avec justice et qui parle avec droiture, qui rejette le gain de l’extorsion, qui secoue les mains pour ne pas recevoir de pot-de-vin, qui ferme l’oreille pour ne pas entendre des propos sanguinaires et qui se bande les yeux pour ne pas voir ce qui est mauvais » ). Puis vint Michée et il les réduisit à 3 (avec le verset 8 de Michée 6 : « Il t’a fait connaître, ô humain, ce qui est bon ; et qu’est-ce que le SEIGNEUR réclame de toi, si ce n’est que tu agisses selon l’équité, que tu aimes la fidélité, et que tu marches modestement avec ton Dieu ? » ). Puis Esaïe vint à nouveau et il les réduisit à 2, comme il est dit : « Observez la justice et l pratiquez la droiture ». Puis vint Amos et il les réduisit à 1, comme il est dit : « Cherchez moi et vous vivrez ». Ou peut-on dire encore : Alors vint Habakuk et les réduisit à 1, comme il est dit : « Le juste vivra par sa fidélité ». (more…)

 

 

Relever le goût – 05 février 2017 6 février 2017

Classé dans : Prédications — pastourelle @ 14 h 25 min

Esaie 58, 7-10 ; 1 Corinthiens 2, 1-5 ; Matthieu 5, 13-16

 

Il y a une dizaine de jours, j’étais à Lyon pour le comité de rédaction du journal Réveil. En descendant du train, j’ai été frappée par la couleur du sol: du blanc… non pas de la neige, ni du givre… mais du sel, en quantité astronomique déversé sur les trottoirs. Il y avait eu une alerte aux pluies yerglacantes alors la mairie avait du tirer la sonnette d’alarme et lancer toutes les saleuses dans les rues lyonnaises. Je ne sais pas si les pluies yerglacantes sont tomvées, mais toujours est-il que nous marchions sur une couche épaisse de sel humide… et le sel humide, ça glisse! Autant vous dire qu’en montant à la croix rousse , j’ai croisé un grand nombre de personnes se retenant aux voitures ou aux murs pour ne pas se retrouver par terre. Il y avait tellement de sel que beaucoup avaient choisi d’emprunter la rue et d’abandonner les trottoirs… Au final, la mairie aurait pu faire l’économie de plusieurs tonnes de sel. (more…)

 

 

Heureux, ici et maintenant – 29 janvier 2017

Classé dans : Prédications — pastourelle @ 14 h 22 min

1 Corinthiens 1, 26-31; Sophonie 2,3;3,12-13; Matthieu 5, 1-12

Cette semaine j’ai vu un documentaire sur les survivants d’Auschwitz intitulé « un numéro sur ma peau ». Je ne savais pas que seuls les déportés d’Auschwitz avait été marqués par les nazis comme pour leur enlever leur humanité et les rendre tels des animaux. Ils n’avaient plus de noms, juste un numéro. Ce documentaire abordait justement la relation des rescapés du camp avec leur numéros : ceux qui l’avaient fait enlever, ceux qui l’arboraient fièrement, ceux qui préféraient le cacher et les enfants et petits-enfants qui s’étaient fait tatouer à leur tour le numéro de leur proche pour ne pas oublier. (more…)

 

 

La relation, tout simplement – 22 janvier 2017 – semaine de prière pour l’unité des chrétiens 24 janvier 2017

Classé dans : Prédications — pastourelle @ 12 h 25 min

Matthieu 4, 12-25 : les premiers disciples

Nous sommes en plein dans la semaine de prière pour l’unité des chrétiens. Cette année, le sujet est la réconciliation. Il y a un fond historique à ce choix car nous fêtons cette année les 500 ans de la Réforme. Comme un signe fort ce sont les Eglises allemandes qui sont à l’origine du choix de ce thème. Ce pays qui a cristallisé les affrontements et les haines est aujourd’hui signe d’unité et d’espérance.

500 ans ont donc coulé sous les ponts. Aujourd’hui nous ne vivons plus dans le conflit. Aujourd’hui les différentes confessions chrétiennes font partie de notre paysage. Il y en a qui sont tombés dedans tout petits. Baptisés dans le rite catholique, protestant ou orthodoxe. D’autres ont décidé de changer d’Eglise, d’autres étaient en recherche et ont trouvé leur place ici ou là, d’autres ont claqué toutes les portes choisissant de se passer des instituions ecclésiales.  (more…)

 

 

Parabolons l’oecuménisme… – 20 janvier 2017 – semaine de prière pour l’unité des chrétiens

Classé dans : Prédications — pastourelle @ 12 h 21 min

Luc 15, 11-32 : Parabole du fils prodigue

2017… La semaine de prière pour l’unité des chrétiens est cette année marquée par la célébration ou commémoration d’un évènement important mais diviseur : la Réforme. Dans l’Eglise Protestante Unie de France, nous allons fêter cet anniversaire de l’acte fondateur de notre confession. Non pas faire la fête pour faire la fête en se disant qu’on en profiterait pour faire un pied de nez à l’Eglise Catholique, mais réfléchir à cet événement, aux principes de la Réforme dont, il faut l’avouer, nous sommes assez fiers (sacerdoce universel, Dieu seul, l’Ecriture seule, la foi seule…) et faire le point sur notre place dans la société, le rôle que nous avons à jouer aujourd’hui, mais aussi nos relations aux autres confessions chrétiennes.

Notre programme 2017 est assez dense en Savoie et il sera largement ouvert à tous pour que se vive le partage. C’est d’ailleurs dans cet esprit que cette année, c’est l’Allemagne qui a été choisie pour préparer cette célébration que nous sommes en train de vivre : pays qui a cristallisé les divisions il y a 5 siècles, il devient aujourd’hui signe d’unité. Et ce sont donc les représentants allemands de diverses confessions chrétiennes qui ont choisi cette parabole du fils prodigue. (more…)

 

 

Ca sert à quoi… le pardon? – 15 janvier 2017 – Année Luther

Classé dans : Prédications — pastourelle @ 12 h 17 min

Esaie 49, 3-6 ; Jean 1, 29-32

Avez-vous remarqué comme les événements se précipitent . Je ne vous parle pas du rythme effréné de notre société, mais bien de l’Evangile, des lectures proposées par notre liste biblique. Nous venons de célébrer Noel, nous avons été l’arrivée des mages, ah ça, nous l’avons bien fêté, les galettes étaient bonnes (combien de rois et de reines dans l’assemblée??) et voila qu’aujourd’hui, on nous présente un Jésus adulte qui survient devant Jean pour recevoir le baptême. Il y a comme une compression du temps… et je me rends compte que ce n’est pas toujours facile à comprendre pour tout le monde, en particulier pour les enfants.

Cette semaine, chacune de mes filles m’a fait une remarque sur, sans le savoir, le calendrier liturgique. (more…)

 

 

Un peu de cohérence, svp – 8 janvier 2017

Classé dans : Prédications — pastourelle @ 12 h 13 min

Esaie 60, 1-6 ; Epésiens 3, 1-6 ; Matthieu 2, 1-12

Avez-vous résisté à la tentation? Non, je ne parle pas des repas conséquents de réveillons, même si, je l’espère, vous n’avez pas fait trop d’excès payables à plus ou moins long terme… Je voulais parler de la tentation de manger une galette des rois avant l’heure, avant la date fatidique de l’épiphanie : aujourd’hui (demain).

J’avoue, je me confesse devant vous, je n’ai pas résisté à la tentation… j’ai craqué et acheté une galette mercredi pour la manger avec les enfants.

Toutes les boulangeries proposent leurs galettes, leurs couronnes, les associations organisent des ventes de galettes, elles sont dégustées à l’école, entre collègues, les mairies organisent des combinaison de voeux et de dégustation de galettes. Tous le monde est en mode galette des rois… Ca ne vous interroge pas? Moi, j’avoue que ça me perturbe un peu… (more…)

 

 

Aveu d’impuissance – 18 décembre 2016

Classé dans : Prédications — pastourelle @ 12 h 10 min

Esaie 7, 10-17 ; Matthieu 1, 18-15

Nous n’avons jamais été aussi près de Noël … la 4ème bougie est allumée. Mais cette année, hasard du calendrier, il faut tout de même attendre encore une semaine et cette semaine va être bénéfique pour se poser, arrêter de courir ou tout de moins ralentir la course.

Je ne sais pas vous, mais moi, j’ai l’impression de ne pas avoir vu le temps passer depuis le 1er dimanche de l’avent. Ce temps est dense, mais positivement en particulier grâce à toutes ces rencontres provoquées par le calendrier de l’avent vivant.

Il y en a un autre qui n’a pas du voir le temps passer… enfin, si on se fie à l’Evangile: voyez comme Joseph à peine réveillé de son songe se trouve propulsé à Bethléem avec un fils dans les bras ou sur les bras… c’est selon! En un verset Joseph se réveille, accepte Marie, part à Bethléem et se retrouve père. Enfin, c’est ce que nous imaginons en connaissant l’histoire, en ayant lu la suite de l’Evangile qui annonce la visite des mages à Bethléem. (more…)

 

 

Besoin d’espérance – 27 novembre 2016

Classé dans : Prédications — pastourelle @ 12 h 04 min

Psaume 122 ; Esaie 2, 1-5 ; Matthieu 24, 37-44

C’est l’avent!! C’est une joie pour moi d’annoncer ce temps, je me retrouve un peu comme un enfant durant cette période. Parce que l’avent c’est un temps particulier et parce que ça fait déjà presqu’un mois que nous luttons contre toutes les sollicitations extérieures qui nous invitent à commencer la fête de Noel bien avant la date.

Donc, nous avons résisté à la tentation et maintenant, on peut pleinement se réjouir et entrer sereinement et pleinement dans ce temps de l’avent. Vous savez, un peu comme lorsqu’on respecte les saisons des fruits et des légumes et qu’on croque dans une tomate après plus de 6 ans d’abstinence: c’est un vrai délice!! Le manque et la frustration rendent la dégustation merveilleuse. Eh bien, entrer dans l’Avent au juste temps, sans avoir cédé à une quelconque tentation, c’est tout aussi merveilleux! (more…)

 

12345...13
 
 

Youssef ALLOUCHA |
Hassan al Banna |
école islamique |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Procuresdbate
| Greencoffee
| sac lancel