Pastourelle

une parole parmi tant d'autres, mais une parole quand même

 

Baptême – 15 juin 2013 29 juin 2013

Classé dans : Prédications — pastourelle @ 22 h 01 min

Exode 12, 1-13; Matthieu 28, 16-20

Quelle joie de célébrer le baptême d’Adelynn aujourd’hui au sein de cette communauté d’Albertville. Voila cette toute petite fille qui vient de recevoir le signe de l’alliance… Alors, le baptême des petits enfants en perturbent certains au sein du protestantisme, au point qu’ils refusent de baptiser les petits : pour eux, seules des personnes adultes en capacité de confesser leur foi peuvent être baptisées. C’est leur choix, c’est leur théologie. Dans notre nouvelle EPUF, tous sont accueillis au baptême : rands et petits et même tout petit comme Adelynn et même plus petits !

Car nous estimons qu’il n’y a pas d’âge pour recevoir ce signe d’amour de Dieu. Car le baptême, c’est quoi ? Et bien, c’est un signe visible : le signe visible de la grâce invisible de Dieu. Bien évidemment, la grâce de Dieu n’a pas besoin de ce signe pour exister. Elle est là, présente pour nous. C’est nous qui avons besoin de ce signe pour nous rappeler de cette grâce, pour nous rappeler que nous sommes avant tout enfants de Dieu. (more…)

 

 

Le pain du partage – 2 juin 2013

Classé dans : Prédications — pastourelle @ 22 h 00 min

Genèse 14, 18-20; 1 Corinthiens 11, 23-26; Luc 9, 10-17

Comme vous avez pu le remarquer, dans les textes du jour, il est question de pain !

Voyez Melki Tsedeq, le roi de Salem, ce prêtre du Très Haut qui apporte l’offrande du pain et du vin. On ne sait rien de plus sur ce personnage des plus énigmatiques. Mais peut-être n’est-il qu’un symbole : Melki Tsedeq = roi de justice ; roi de Salem = la paix ; le pain et le vin = offrandes hautement symboliques.

 

Et il y a l’institution de la cène reprise par Paul dans sa 1ère lettre aux Corinthiens. D’ailleurs, pourquoi Paul reprend-il les propos de Jésus ? Et bien à cause d’une division, ou plus exactement à cause d’un comportement inadmissible. Certains chrétiens participent à la cène comme s’ils participaient à une orgie : buvant jusqu’à l’ivresse, s’empiffrant jusqu’à l’indigestion. Un comportement indigne, irrespectueux : honteux ! Paul cherche donc à mettre les choses au clair en rappelant l’institution du repas : prendre ce repas indignement c’est se rendre coupable envers le corps et le sang du Christ. L’auto discernement est la réponse apportée par Paul : que chacun se juge soi-même. (more…)

 

 

Chanter pour ceux qui sont sans voix – 26 mai 2013

Classé dans : Prédications — pastourelle @ 21 h 58 min

Romains 5, 1-5

Connaissez-vous l’organisation Portes Ouvertes ? C’est une organisation qui lutte pour les chrétiens persécutés à travers le monde. D’ailleurs tous les ans, elle édite le classement des pays dans lesquels il ne fait pas bon être chrétien. Alors pour cette année, voici le top 10 de ces pays : Corée du Nord, Arabie Saoudite, Afghanistan, Irak, Somalie, Maldives, Mali, Iran, Yémen et Erythrée. Régulièrement, les représentants de Portes Ouvertes interviennent dans nos Eglises pour nous sensibiliser aux sujets, à la situation des chrétiens dans le monde et aux actions qui sont menées en leur faveur. (more…)

 

 

Dans la même famille, mais tellement différents – 5 mai 2013

Classé dans : Prédications — pastourelle @ 21 h 55 min

Actes 15, 1-29; Jean 14, 23-29

Vous connaissez les fameux mots de Paul dans sa lettre aux Galates : « Il n’y a plus ni Juif ni Grec, ni esclave ni homme libre, ni homme ni femme ». L’égalité la plus totale : c’est vrai que c’est un principe que nous choyons : une égalité de traitement entre tous, quelques soient les origines, le rang social ou encore la couleur de peau. Car comme le dit Paul, nous sommes tous également descendants d’Abraham, héritiers de la promesse. Pourtant, nous ne sommes pas les mêmes ! Paul, dans sa déclaration « ni juif, ni grec, ni… ni » nie en quelque sorte nos particularités. Car si nous sommes d’accord sur ce principe d’égalité, il y a cependant notre héritage culturel, familial qui nous caractérise et que nous ne pouvons mettre de côté. (more…)

 

 

Reconnaissance CP (2ème version de ‘faire avec les moyens du bord’) – 7 avril 2013

Classé dans : Prédications — pastourelle @ 21 h 52 min

Actes 5, 12-16; Jean 20, 19-31

Ah, les temps heureux des 1ers chrétiens : les apôtres guérissant et proclamant et ces hommes et ces femmes toujours plus nombreux à croire et à suivre, magnifiant les apôtres. Ah, c’était le bon vieux temps, le temps où les communautés chrétiennes commençaient à émerger, où les croyants mettaient tous leurs biens en commun où l’on se retrouvait chez les uns, chez les autres pour partager le repas, dans la joie et tout le monde semblait s’apprécier.

Alors, me vient à l’esprit une petite phrase qu’on entend à mon gout trop souvent : « c’était mieux avant ». Mais bon, je ne suis pas sûre que Pierre et ses condisciples, en prison et persécutés, aient été du même avis, ni même Etienne face à ses ennemis prêts à le lapider. (more…)

 

 

Faire avec les moyens du bord – 6 avril 2013

Classé dans : Prédications — pastourelle @ 21 h 50 min

Actes 5, 12-16; Jean 20, 19-31

Ah, les temps heureux des 1ers chrétiens : les apôtres guérissant et proclamant et ces hommes et ces femmes toujours plus nombreux à croire et à suivre, magnifiant les apôtres. Ah, c’était le bon vieux temps, le temps où les communautés chrétiennes commençaient à émerger, où les croyants mettaient tous leurs biens en commun où l’on se retrouvait chez les uns, chez les autres pour partager le repas, dans la joie et tout le monde semblait s’apprécier.

Alors, me vient à l’esprit une petite phrase qu’on entend à mon gout trop souvent : « c’était mieux avant ». Mais bon, je ne suis pas sûre que Pierre et ses condisciples, en prison et persécutés, aient été du même avis, ni même Etienne face à ses ennemis prêts à le lapider. (more…)

 

 

Petite méditation bilingue pour Pâques 2 avril 2013

Classé dans : Prédications — pastourelle @ 11 h 45 min

Pâques est vraiment la fête des inattendus : une fête, celle de la Pâque juive qui se transforme en deuil, un deuil qui ouvre à l’allégresse et à l’espérance. Imaginez ce que, en 3 jours, la vie des disciples, au sens large, a pu changer.

Pâques est un mélange de sentiments : la peur, la tristesse, certainement la haine, le désespoir, la joie, l’émerveillement. Vous savez, quand trop de sentiments s’entremêlent, on ne sait plus s’il faut rire ou pleurer, crier ou se taire. Comme ces femmes qui, après avoir vu l’ange, ne savent plus si elles doivent avoir peur ou se réjouir.

Pourtant, par 2 fois, elles ont la réponse, elles ont l’orientation à prendre : « N’ayez pas peur ». Alors, si elles n’ont plus à avoir peur, il ne leur reste qu’à se réjouir ! Se réjouir car l’échec apparent de la croix s’est mû en triomphe de la résurrection. (more…)

 

 

Passer le témoin – Pâques / baptême – 31 mars 2013

Classé dans : Prédications — pastourelle @ 11 h 42 min

Marc 10, 13-16 ; 1 Co 12, 12-13 ; Jean 20, 1-9

Christ est ressuscité, il est vraiment ressuscité !

Des témoins nous l’ont annoncé et ils sont dignes de confiance. Parmi eux, Pierre, celui sur lequel Christ a souhaité bâtir son Eglise : «  tu es Pierre, et sur cette pierre je construirai mon Eglise, et les portes du séjour des morts ne prévaudront pas contre elle. 19Je te donnerai les clefs du royaume des cieux : ce que tu lieras sur la terre sera lié dans les cieux, et ce que tu délieras sur la terre sera délié dans les cieux. » ; il y a également le disciple bien aimé et enfin Marie-Madeleine, certes, c’est une femme et en général, on n’attribue que peu de crédits aux paroles d’une femme comme elle, mais elle est tout de même une proche de Jésus et elle était présente à la croix puis à la mise au tombeau. Tous ont donc été témoins de la résurrection. Ah, vraiment ? Témoins de la résurrection ? Si nous reprenons le passage de Jean qui nous est proposé à la lecture pour ce dimanche de Pâques, nous nous rendons compte que ces 3 disciples ne sont témoins que d’une seule chose : d’un tombeau vide ! Marie Madeleine constate que la pierre est roulée, Pierre et l’autre disciple découvrent les bandelettes et le linge gisant sans corps. (more…)

 

 

Les sacrements catholiques de guérison – pour mieux se comprendre

Classé dans : Etudes bibliques — pastourelle @ 11 h 38 min

Introduction

Le dialogue pour l’unité ne peut avancer que si nous nous connaissons et que nous faisons l’effort de se comprendre. Il en est de même pour les sacrements. Nous ne sommes pas d’accord sur leur nombre, ni forcement sur leur signification… alors, essayons de nous découvrir.

Pour comprendre pourquoi catholiques et protestants n’ont pas le même nombre de sacrements, il faut savoir ce que chaque confession met derrière ce mot, ce concept.

Il faut tout d’abord savoir que l’Eglise chrétienne du 1er millénaire ne s’était pas mis d’accord sur ce nombre. On parlait de 4, de 5, de 10 ou encore de 12 selon les théologiens. Les divergences ne datent donc pas de la Réforme. Au Concile de Lyon en 1274, on fixe leur nombre à 7. Enfin, c’est au Concile de Trente qui débuta en 1545 et s’étala sur 18 ans, que ce nombre est confirmé. Il faut dire que ce Concile est réuni pour tenter de restaurer l’unité de l’Eglise et pour répondre aux demandes de Luther. L’Eglise en profite pour réaffirmer ses dogmes, réviser sa discipline et confirmer la liste des 7 sacrements. (more…)

 

 

Les rameaux de l’inaccompli – 24 mars 2013

Classé dans : Prédications — pastourelle @ 11 h 34 min

Luc 19, 28-40

Ah Jérusalem ! Jérusalem la splendide, Jérusalem la sacrée, la sainte, Jérusalem la loyale, la royale.

Que ne trouve-t-on de qualificatifs pour cette ville dans nos textes bibliques. Jésus pleure même sur elle et sa destruction est annoncée.

Cette ville aujourd’hui encore est au centre de débats, de conflits : les religions se la disputent, elles en font un sanctuaire. Les chrétiens ne sont pas en reste, l’habillant d’or, de diamant, de vitraux… enfin de tout ce qui peut faire briller les lieux symboliques du ministère du Christ sur terre. Ah oui, les parures, les métaux précieux sont bien loin de la figure de Jésus juché sur un ânon ! Que nous est-il arrivé pour aboutir à autant de trahison… même parfois intellectuelle : comment d’une telle simplicité avons-nous réussi à mettre en place des systèmes de pensée et de réflexion théologiques aussi complexes ?

Mais nous aimons chercher la petite bête, nous disputer sur des mots, prouver que nous avons raison. Certes, il est vrai que nous n’avons entre les mains qu’une traduction d’un texte grec qui relate des propos tenus en hébreu et en araméen… de quoi multiplier les incompréhensions et les mésententes. Et les paroles de Jésus relatées dans les Evangiles ne sont pas toujours d’une clarté étincelante… ce n’est pas pour rien que les disciples se faisaient régulièrement rabrouer par Jésus : ils ne comprenaient pas tout et répondaient souvent à côté de la plaque ! Mais heureusement qu’ils étaient là pour poser les bonnes questions et pour aujourd’hui nous éclairer ! (more…)

 

1...141516171819
 
 

Youssef ALLOUCHA |
Hassan al Banna |
école islamique |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Procuresdbate
| Greencoffee
| sac lancel