Pastourelle

une parole parmi tant d'autres, mais une parole quand même

 
  • Accueil
  • > Recherche : nicole roulland rupp

Ne rien attendre et tout recevoir – Méditation Réforme Du 7 février 2019 12 février 2019

Classé dans : Méditation — pastourelle @ 15 h 23 min

Luc 5, 1-11

Jésus a commencé depuis peu son ministère public… il a d’ailleurs mal commencé avec cet enseignement à Nazareth, dans sa patrie, son village qui s’est terminé en tentative d’assassinat sur sa personne. Mais cela ne l’a pas arrêté, il a été plus loin et a continué à enseigner, à guérir et la foule ne s’est pas arrêtée de le suivre : ils sont nombreux, très nombreux et ils ne sont pas rassasiés de signes, de miracles, de guérisons, d’enseignement, ils en veulent encore!

Dans la Nouvelle Bible Segond, ce passage est intitulé : « Les quatre premiers disciples »… mais cherchez bien… il n’y en a que 3 : Simon, Jacques et Jean – André, le frère de Simon n’apparaitra que plus tard, lorsque les 12 seront au grand complet. André n’étant pas nommé, c’est comme si nous étions invités à monter sur le bateau aux côtés de Simon et Jésus pour vivre de l’intérieur cette pêche miraculeuse. (more…)

 

 
  • Accueil
  • > Recherche : nicole roulland rupp

Baptême de Jésus – Méditation Réforme du 10 janvier 2019 28 janvier 2019

Classé dans : Méditation — pastourelle @ 12 h 33 min

Luc 3, 15-22

« Il brulera la paille dans un feu qui ne s’éteint pas »… selon Luc cette partie du discours de Jean fait partie de la « bonne nouvelle » annoncée. Etonnante bonne nouvelle. Et avec de tels propos, les raisons du baptême de « tout le peuple » paraissent évidentes : être le blé recueilli dans la grange, plutôt que la paille brulée!

Et, au milieu de tout le peuple, Jésus se présente pour recevoir lui aussi ce baptême d’eau. Mais pour quelle raison Jésus s’approche-t-il pour recevoir ce baptême? En a-t-il besoin? (more…)

 

 
  • Accueil
  • > Recherche : nicole roulland rupp

Prière – l’enfer c’est les autres, ou pas – Réveil Novembre 2018 18 novembre 2018

Classé dans : liturgie — pastourelle @ 23 h 13 min

Seigneur, nous traversons cette vie non pas seuls, mais entourés d’hommes et de femmes, tes enfants, nos frères et nos soeurs que nous n’avons pas choisis mais avec lesquels nous cheminons : ils ne sont pour nous ni une punition, ni notre plaie d’Egypte, mais une chance et une richesse.

Permets-nous de vivre pleinement la fraternité qui réjouit et qui apaise.

Permets-nous d’aller au delà de nos préjugés.

Permets-nous de voir au delà des apparences. (more…)

 

 
  • Accueil
  • > Recherche : nicole roulland rupp

L’enfer c’est les autres… ou pas – Article Réveil Novembre 2018

Classé dans : article — pastourelle @ 23 h 12 min

Le bruit, la foule ont été mon environnement durant de nombreuses années. Le silence n’y avait pas sa place. Je me souviens d’une visite de la faculté de théologie d’Aix en Provence lors de mes études qui a viré à l’angoisse car les lieux étaient bien trop silencieux.

J’ai tenté par la suite de me laisser apprivoiser par ce silence qui, me disait-on, permet le ressourcement, la méditation, la prière. En vain! Ce n’est pas dans mon tempérament! Je ne suis dans mon élément qu’au milieu du bruit et des gens. Il faut se faire une raison, je ne serai jamais ermite au désert! (more…)

 

 
  • Accueil
  • > Recherche : nicole roulland rupp

Histoire de veuves – prédication du 11 novembre 2018 – Aix-les-Bains

Classé dans : Prédications — pastourelle @ 23 h 10 min

1 Rois 17, 10-16 ; Marc 12, 38-44

C’est l’histoire d’Hassiya (pitié de Dieu)… depuis 3 ans, elle est veuve. Son mari était pécheur… il est tombé à l’eau un jour de tempête, on n’a jamais retrouvé son corps. Elle s’en veut car ce jour-là, elle l’avait encore traité de bon à rien… elle lui avait mené la vie dure durant toutes ces années de mariage et aujourd’hui elle était seule, seule alors qu’elle avait eu 3 beaux enfants, 3 garçons… mais, ils avaient tous coupé les ponts avec elle. Ils avaient un sacré caractère, comme elle… et c’est à cause de ce caractère infernal qu’ils ne voulaient plus entendre parler d’elle. Elle n’avait jamais accepté qu’ils quittent la maison familiale pour vivre leur vie avec leurs épouses respectives, loin du village… ah ça non, elle ne les avaient jamais appréciées ces jeunes femmes qui lui avaient volé ses garçons, ses 3 beaux garçons. Elle avait entendu dire au village que des petits enfants étaient nés : ses garçons ne l’avaient même pas avertie!

 

Mais elle ne pouvait s’en prendre qu’à elle-même : quels propos terribles elle avait eus à l’encontre de ses belles filles! Quand elle y pense, sa solitude était sa punition. Alors, dès qu’elle pouvait, elle se rendait à Jérusalem pour y faire une offrande… oh, ce n’était pas une offrande gratuite, comme ça, pour le service du Seigneur, non, c’était une offrande de pardon, une offrande qui attendait une réponse, une offrande pour que ses prières soient exaucées : que ses garçons cessent de lui tourner le dos, qu’elle trouve le courage d’aller vers eux pour leur demander pardon. (more…)

 

 
  • Accueil
  • > Recherche : nicole roulland rupp

Le plus grand commandement – prédication du 4 novembre 2018 – Chambéry

Classé dans : Prédications — pastourelle @ 23 h 07 min

Hébreux 7, 23-28 ; Marc 12, 28-34

Savez-vous combien on trouve de commandements dans l’Ancien Testament? 613… Ce n’est pas rien. C’est le rabbi Simlaï qui a fixé ce chiffre au 3ème siècle de notre ère. Mais il a été au-delà, il a écrit un texte qui montre le souci constant du judaisme de rechercher une simplification de la Loi, mais plus encore de trouver le principe de base qui donne sens à tous les commandements. Voici ce texte : 

 

« 613 commandements furent donnés à Moïse, 365 négatifs, correspondant au nombre des jours de l’année, et 248 positifs correspondant au nombre des membres d’un homme. Puis David vint et les réduisit à 11 (il s’appuie pour cela sur le Psaume 15). Puis vint Esaïe et il les réduisit à 6 (en s’inspirant d’un verset d’Esaie 33, 15 : « Celui qui marche avec justice et qui parle avec droiture, qui rejette le gain de l’extorsion, qui secoue les mains pour ne pas recevoir de pot-de-vin, qui ferme l’oreille pour ne pas entendre des propos sanguinaires et qui se bande les yeux pour ne pas voir ce qui est mauvais » ). Puis vint Michée et il les réduisit à 3 (avec le verset 8 de Michée 6 : « Il t’a fait connaître, ô humain, ce qui est bon ; et qu’est-ce que le SEIGNEUR réclame de toi, si ce n’est que tu agisses selon l’équité, que tu aimes la fidélité, et que tu marches modestement avec ton Dieu ? » ). Puis Esaïe vint à nouveau et il les réduisit à 2, comme il est dit : « Observez la justice et l pratiquez la droiture ». Puis vint Amos et il les réduisit à 1, comme il est dit : « Cherchez moi et vous vivrez ». Ou peut-on dire encore : Alors vint Habakuk et les réduisit à 1, comme il est dit : « Le juste vivra par sa fidélité ». (more…)

 

 
  • Accueil
  • > Recherche : nicole roulland rupp

Humeur d’un soir… à propos de la bénédiction de couples de même sexe 30 avril 2014

Classé dans : article — pastourelle @ 11 h 34 min

… parce que parfois il faut prendre la plume…

Je ne vais pas faire de la théologie (d’autres en font bien mieux que moi), ni de la sociologie (mauvais souvenirs de fac), ni de l’éthique (nous avons un spécialiste dans nos rangs), encore moins du biblicisme à outrance (la guerre des versets à tendance à m’ennuyer). Non, j’ai juste envie de parler d’humanité.

L’humanité, vous savez, tous ces gens qui se croisent, se bousculent, discutent, rient, courent, trainent et que l’on peut observer derrière nos fenêtres à double vitrage.

Vu d’ici, on se dit qu’ils n’ont que peu d’importance tous ces gens que l’on ne connait pas, et que nous, nous sommes bien mieux dans notre petit monde aseptisé composé de gens comme nous, au moins on est toujours d’accord ! Ça évite de trop réfléchir et ensemble on discute des dernières infos, du texte biblique du jour, duquel nous avons tous la même interprétation, c’est plus simple ! (more…)

 

 
  • Accueil
  • > Recherche : nicole roulland rupp

Soyons des anges… – Abraham et les anges (Genèse 18, 1-15) 22 octobre 2012

Classé dans : Etudes bibliques — pastourelle @ 11 h 42 min

Introduction

Avant de voir en détail l’intervention des anges dans l’histoire d’Abraham, voyons quelle est l’origine de ces anges, que l’on qualifie, selon les civilisations, d’ange, d’esprit ou encore de génie.

Dans le texte hébreu, le terme utilisé est malak, qui vient du verbe cananéen la’aka : envoyer. Le substantif qui en est tiré peut donc signifier aussi bien l’envoyer, le messager, l’ambassadeur, le porteur de courrier que le monarque.

Ancien Testament

On trouve la référence aux anges 370 fois dans la Bible. Ils sont particulièrement présents dans l’AT. Cela s’explique en particulier parce qu’au moment de l’exil, les israélites ont la sensation que Dieu s’est éloigné de son peuple, qu’il est même complètement absent. Alors se développe une certaine angélologie : les anges comblent la distance entre Dieu et les hommes. (more…)

 

 
  • Accueil
  • > Recherche : nicole roulland rupp

Pas de premiers, pas de derniers – 21 octobre 2012

Classé dans : Prédications — pastourelle @ 11 h 32 min

Marc 10, 35-45

Comment font-ils ? Oui, comment font les disciples pour toujours être à côté de la plaque ? Voilà aujourd’hui Jacques et Jean, fils de Zébédé en train de comploter dans le dos des 10 autres disciples et d’essayer de convaincre Jésus de les prendre à ses côtés dans sa gloire.

Encore une fois, ils n’ont rien compris au message de Jésus, ils n’ont rien compris aux valeurs du Royaume, qui ne sont en rien les valeurs de notre monde. Mais nous sommes appelés dès aujourd’hui à mettre en pratique les valeurs du Royaume, les enseignements du Christ, quitte à passer pour des fous.

 

Mais pour leur défense, à ces pauvres disciples, il faut avouer que les paroles de Jésus ne sont pas toujours compréhensibles et elles demandent non pas une acrobatie intellectuelle pour les comprendre, mais une ouverture extrême de cœur et d’esprit, ce qui est certainement plus compliqué. (more…)

 

 
  • Accueil
  • > Recherche : nicole roulland rupp

Qui sommes-nous pour juger? – 7 octobre 2012

Classé dans : Prédications — pastourelle @ 11 h 15 min

Genèse 2, 18-24 ; 1 Corinthiens 1, 10-18 ; Marc 10, 2-16

Ah, les temps ont bien changé ! En mieux ou en pire… à chacun de voir. J’imagine que certains hommes doivent regretter ce temps où l’on pouvait répudier sa femme pour un simple plat trop cuit. Et oui, non seulement aujourd’hui on vous demande d’accepter le dit plat, pire même : c’est parfois à vous de faire le repas… Tout change !

Les pharisiens veulent donc savoir ce que Jésus pense de la répudiation. Dans le judaïsme, il est possible à un homme de répudier sa femme si il a trouvé quelque chose d’inconvenant en elle. Une fois répudiée, la femme est libre et peut retrouver un mari.

(more…)

 

12
 
 

Youssef ALLOUCHA |
Hassan al Banna |
école islamique |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | Procuresdbate
| Greencoffee
| sac lancel