Pastourelle

une parole parmi tant d'autres, mais une parole quand même

 

Priez sans cesse, oui, mais comment? – 16 octobre 2016 24 janvier 2017

Classé dans : Prédications — pastourelle @ 11 h 56 min

Luc 18, 1-8

Hésychasme… Non, ce n’est pas le nom d’un médicament, ni d’une plante exotique, encore moins d’un meuble Ikea… Savez-vous ce que c’est ? J’avoue qu’avant cette semaine j’ignorais totalement l’existence de ce mot, ou alors l’avait-on abordé en cours de patristique à la faculté, mails il m’était totalement sorti de la tête.

Alors, hésychasme, c’est une pratique spirituelle mystique qui vise à trouver la paix de l’âme, le silice de Dieu afin de se plonger dans la prière et si possible la prière perpétuelle.

C’est une spiritualité des Eglises orthodoxes et principalement dans certains lieux, comme les monastères du Mont Athos. Tout cela en lien avec cette injonction de Jésus: « priez sans cesse ». (more…)

 

 

Du pain, du vin et… des poissons – 29 mai 2016 20 septembre 2016

Classé dans : Prédications — pastourelle @ 12 h 10 min

Luc 9, 10-17; Genèse 14, 18-20; 1 Corinthiens 11, 23-26

Du pain, du vin et… des poissons: voici le menu des textes bibliques qui nous sont proposés ce dimanche. Les textes se répondent, se renvoient les uns aux autres. Nous découvrons Abraham, parti à l’assaut d’une multitude de rois, délivrant Loth et recevant la bénédiction d’un certain Melki Tsedeq, roi de justice et recevant de lui ‘offrande royale: le pain et le vin. Nous ne savons rien de Melki Tsedeq, ni ses origines, ni sa généalogie, pourtant son geste sera rappelé dans le psaume 110 ou encore dans l’epître aux hébreux qui annonce que Christ est prêtre pour toujours selon la tradition de Melki Tsedeq.

 

Ce pain et ce vin nous les retrouvons dans les paroles de Paul s’adressant aux chrétiens de Corinthe et qui rappelle l’institution de la Cène, ce dernier repas que Jésus a souhaité partager avec les disciples, ses amis: un repas de fête, un repas empli de simplicité, dont les 2 aliments, les plus communs à l’époque, deviendront les symboles de la présence de Jésus parmi nous. Du pain, du vin, une bénédiction prononcée sur ces aliments et un partage qui n’est pas sans rappeler cet autre partage, près de Betsaida: un partage improvisé mais qui deviendra signe de la grâce de Dieu. (more…)

 

 

Bénédiction d’union – 3 avril 2016 25 avril 2016

Classé dans : Prédications — pastourelle @ 12 h 13 min

Cantique des cantiques extraits chap 2 & 8 ; Marc 10, 6-9

Il est vrai qu’il n’est pas commun d’assister à une bénédiction d’union durant un culte dominical. En général les paroissiens ne sont informés d’une bénédiction d’union qu’en lisant leur journal paroissial.

Alors merci à Franck et à Valérie d’avoir eu cette idée car, enfin, la communauté est partie prenante d’une bénédiction d’union.

Je me rends compte qu’en 3 phrases, j’ai dit 3 fois bénédiction d’union (et de 4!), et non pas mariage… C’est une spécificité de l’Eglise Protestante par rapport à l’Eglise catholique: elle ne marie pas, elle bénit. Car le mariage n’a pas lieu au temple, mais à la mairie. Et oui, c’est à la mairie que les engagements légaux se prennent… c’est à la mairie qu’il est encore temps de dire non… arrivés au temple, c’est trop tard!  (more…)

 

 

Dimanche de Pâques – prédication bilingue

Classé dans : Prédications — pastourelle @ 12 h 06 min

Christ est ressuscité, il est vraiment ressuscité ! Des témoins peuvent l’attester ! Des témoins, quels témoins ? Ces 2 femmes, ces 2 Marie : la femme de Clopas et l’autre, une femme de mauvaise vie. Vous parlez de témoins. Tout juste 2 bonnes femmes qui veulent se rendre intéressantes et qui racontent balivernes et mensonges.

Car si Jésus était vraiment ressuscité, il serait apparu à nous, ses disciples, fidèles parmi les fidèles. Mais il faut l’avouer, nous nous étions totalement fourvoyés. Nous avons passé 3 ans avec cet homme, nous pensions vraiment qu’il était l’homme de la situation, le Messie envoyé par Dieu pour libérer Israël. Mais nous avons senti le vent tourner lorsque les soldats sont venus l’arrêter : il s’est laissé faire, il n’a pas voulu se défendre… c’était louche. Et voila qu’il est condamné à mort. Il ne nous restait qu’un seul espoir : qu’il se libère de façon spectaculaire, que tout le monde comprenne qu’il était le plus fort. Alors, au moment de la crucifixion, nous étions cachés un peu plus loin (pour que personne ne nous reconnaisse) et nous attendions le spectacle que Jésus allait donner pour se libérer… nous attendions, attendions… mais rien ! Ah, il nous a bien eu celui-là.  (more…)

 

 

Aie confiance – 13 mars 2016 14 mars 2016

Classé dans : Prédications — pastourelle @ 13 h 30 min

Luc 19, 28-39

Encore une fois, nous sommes un peu décalé par rapport à l’année liturgique, mais rien de bien important: juste une petite semaine d’avance sur la fête des Rameaux… mais la semaine prochaine, c’est l’Assemblée Générale… Enfin bon, Dieu ne nous tiendra certainement pas trop rigueur de cette petite entorse calendaire.

 

Voici donc ce passage de l’Evangile de Luc (d’ailleurs présent dans les 4 Evangiles, pas toujours raconté de la même manière), où Jésus entre triomphalement dans Jérusalem. Mais cette entrée triomphale est assez étrange: quel était le besoin de Jésus de se montrer ainsi, à Jérusalem. Il était plutôt humble précédemment dans ses manifestations, comme lorsqu’il dit à Jairos de ne rien dire concernant la guérison/résurrection de sa fille.

Bien sûr, sa réputation le précède, on connait ce personnage qui prêche dans les synagogues et qui guérit bon nombre de malades/handicapés/impurs.

Bien sûr, on le connait à Jérusalem, mais pourquoi a-t-il besoin de se hisser sur un ânon?… Et bien, peut-être parce qu’il est temps de passer aux choses sérieuses, d’ouvrir enfin complètement les yeux de ces hommes et femmes car les jours sont comptés: Jésus le sait, l’annonce, même si les disciples sont toujours perplexes face à cette mort annoncée par leur maitre et ami. (more…)

 

 

Se laisser désaveugler – 4 mai 2014 4 juin 2014

Classé dans : Prédications — pastourelle @ 9 h 05 min

Actes 2, 14-33; Luc 24, 13-35

Nous voici arrivés dans un temps important de la vie de l’Eglise : entre Pâques, l’Ascension et Pentecôte. C’est à ce moment-là que se joue l’histoire du Christianisme, à ce moment que tout aurait pu basculer et d’ailleurs que tout a basculé dans la vie de milliers d’hommes et de femmes. C’est aussi ce moment clé de l’histoire du Christianisme qui fait que nous sommes aujourd’hui rassemblés dans ce temple. Ce sont aussi de nombreux sentiments qui sont en jeu : avec Pâques, tout d’abord, l’abattement, puis la détresse, le dépit, l’abandon, mais enfin la joie et l’allégresse. Avec l’Ascension, une certaine forme de sérénité, mêlée à un peu de nostalgie. Enfin, avec la Pentecôte, c’est la confiance et l’espérance qui prennent le dessus.

(more…)

 

 
 

Youssef ALLOUCHA |
Hassan al Banna |
école islamique |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Procuresdbate
| Greencoffee
| sac lancel