Pastourelle

une parole parmi tant d'autres, mais une parole quand même

 

Esprit impur, sors de ce corps! – 1er février 2015 2 février 2016

Classé dans : Prédications — pastourelle @ 17 h 00 min

Marc 1, 21-28

Il y a 2 semaines, nous avions choisi avec les monitrices de l’école biblique, un autre texte de Marc, au chapitre 3 pour illustrer la séance sur les ennemis de Jésus. La situation était à peu près la même : la synagogue, un jour de sabbat, un homme possédé / malade et une guérison. Mais l’issue est tout à fait autre puisque dans Marc 3, les pharisiens cherchent à tuer Jésus, soit disant pour son irrespect du sabbat.

 

Dans le texte que nous avons lu à l’instant, Jésus est au tout début de son ministère : il pour l’instant :

- été baptisé

- proclamé la bonne nouvelle de Dieu en appelant, à la suite de Jean, à un changement radical

- constitué le premier petit groupe de disciples avec Simon, André, Jacques et Jean. (more…)

 

 

Pentecôte – 8 juin 2014 18 janvier 2015

Classé dans : Prédications — pastourelle @ 21 h 46 min

Actes 2, 1-36

Je me souviens de la réaction des jeunes du catéchisme dans mon ancienne paroisse lorsque je leur avais parlé de la pentecôte. Et oui, même adulte, pas facile, à 13-14 ans de comprendre, de concevoir l’Esprit s’emparant d’hommes, alors, à 13-14 ans c’est aussi très abstrait. Mais lorsqu’ils ont compris que l’Esprit était semblable à des langues de feu qui se posaient sur les disciples, là, ils m’ont dit que la Pentecôte était tout simplement un « truc de fous ». Dans une traduction en français courant, on pourrait dire que c’est vraiment quelque chose d’extraordinaire, de spectaculaire, d’inimaginable. Et effectivement, la Pentecôte est vraiment un « truc de fous ». Il suffit de se replonger dans le contexte pour s’en rendre compte. (more…)

 

 

RIP esprit critique – 1er juin 2014 4 juin 2014

Classé dans : Prédications — pastourelle @ 9 h 17 min

Psaume 27; Actes 1, 12-14; Jean 17, 1-11

Je vais être honnête avec vous : j’avais l’intention de ne pas préparer de prédication pour aujourd’hui. Je voulais faire grève, je souhaitais juste que l’Evangile soit entendu ! Oui, suite aux résultats des élections européennes, j’étais dépitée : apparemment, le message d’amour proclamé dans l’Evangile ne fait plus recette, celui de la haine et du rejet est plus dans l’air du temps, plus accrocheur… alors, à quoi bon parler encore une fois de l’Evangile !

Mais pourtant, ce message d’amour, il est ce qui me fait vivre, c’est un message percutant qui, pour ma part, me fait parler avec les tripes (et le cœur, bien évidemment), alors, face à la haine et à la méfiance, en fait, je ne peux pas me taire, c’est viscéral, il me faut parler, proclamer encore et encore l’amour que Jésus a institué comme commandement et qu’allègrement aujourd’hui on piétine.

(more…)

 

 

Souffle! – 25 mai 2014

Classé dans : Prédications — pastourelle @ 9 h 11 min

1 Pierre 3, 15-18; Jean 14, 15-21

Il y a quelques semaines, nous traversions le temps de la passion, puis la joie de la résurrection. Cette semaine, ce sera la fête de l’Ascension, cette montée de Jésus auprès de Dieu. Oui, mais après… Après il y a un temps de vide, de manque, comme un temps d’abandon. Bien évidemment, aujourd’hui, nous savons que la Pentecôte va advenir, que l’esprit sera répandu sur les disciples et qu’il est d’ailleurs toujours présent en nous.

Mais pour les disciples, il en va autrement. Après l’ascension, pour eux, il n’y a plus rien, c’est le néant. Une vraie sensation d’abandon.

Dans la succession des évènements qu’ils ont vécus, leurs sentiments sont exacerbés : tristesse, joie, nostalgie, abandon, renoncement.

(more…)

 

 

Passer le témoin – Pâques / baptême – 31 mars 2013 2 avril 2013

Classé dans : Prédications — pastourelle @ 11 h 42 min

Marc 10, 13-16 ; 1 Co 12, 12-13 ; Jean 20, 1-9

Christ est ressuscité, il est vraiment ressuscité !

Des témoins nous l’ont annoncé et ils sont dignes de confiance. Parmi eux, Pierre, celui sur lequel Christ a souhaité bâtir son Eglise : «  tu es Pierre, et sur cette pierre je construirai mon Eglise, et les portes du séjour des morts ne prévaudront pas contre elle. 19Je te donnerai les clefs du royaume des cieux : ce que tu lieras sur la terre sera lié dans les cieux, et ce que tu délieras sur la terre sera délié dans les cieux. » ; il y a également le disciple bien aimé et enfin Marie-Madeleine, certes, c’est une femme et en général, on n’attribue que peu de crédits aux paroles d’une femme comme elle, mais elle est tout de même une proche de Jésus et elle était présente à la croix puis à la mise au tombeau. Tous ont donc été témoins de la résurrection. Ah, vraiment ? Témoins de la résurrection ? Si nous reprenons le passage de Jean qui nous est proposé à la lecture pour ce dimanche de Pâques, nous nous rendons compte que ces 3 disciples ne sont témoins que d’une seule chose : d’un tombeau vide ! Marie Madeleine constate que la pierre est roulée, Pierre et l’autre disciple découvrent les bandelettes et le linge gisant sans corps. (more…)

 

 

les cousins éloignés – baptême – 3 mars 2013

Classé dans : Prédications — pastourelle @ 11 h 31 min

1 Corinthiens 12, 12-13 ; Matthieu 22, 35-40

Vous savez, on a l’habitude de dire que le protestantisme est comme un grand plat de spaghettis : on en tire un et tous les autres viennent avec. Une façon de caricaturer un peu les lignées familiales de pasteurs, les familles engagées dans l’Eglise depuis la Réforme. Bien sûr, aujourd’hui, avec les couples mixtes, les nouveaux convertis, les spaghettis se sont transformés en vermicelles et dans sa famille on est parfois l’électron libre protestant.

Le protestantisme est donc comparable à un plat de pâte (pas de lasagne !!!), mais l’Eglise au sens large est quant à elle une grande famille. Et dans une famille, tous les sentiments s’entremêlent : il y a la tante Berthe qui n’est pas ‘fut fut’ mais qu’on aime bien quand même, il y a le cousin Philibert qu’on préférerait voir moins souvent, sans parler de l’oncle Arthur et de l’oncle Gérard qui passent leur temps à se disputer. Mais c’est la famille, c’est notre famille, tout n’est pas parfait, on le sait, on essaie de ne pas trop idéaliser pour ne pas être déçu. Et il y a les cousins éloignés qu’on apprécie beaucoup, mais qu’on ne voit que trop rarement. (more…)

 

 
 

Youssef ALLOUCHA |
Hassan al Banna |
école islamique |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Procuresdbate
| Greencoffee
| sac lancel