Pastourelle

une parole parmi tant d'autres, mais une parole quand même

 

Changer de lunettes… – 2 octobre 2016 24 janvier 2017

Classé dans : Prédications — pastourelle @ 11 h 51 min

Luc 17, 1-10

« Si vous aviez la foi comme une graine de moutarde »… Qu’est-ce qu’elle fait parler d’elle cette graine de moutarde dans l’Evangile. Rappelez-Vous en Luc 13, Jésus compare le Royaume  cette toute petite graine qui pousse jusqu’à devenir un arbre pouvant accueillir des oiseaux.

Cette semaine, j’ai vu un reportage sur la culture de la moutarde en Bourgogne… ça ne ressemblait pas vraiment à des arbres… Mais bon, disons que la moutarde de Palestine était plus branchue que la bourguignonne.

Cette graine on la retrouve aussi dans l’Evangile de Matthieu: « Jésus leur répondit : « Parce que vous avez trop peu de foi. Je vous le déclare, c’est la vérité : si vous aviez de la foi gros comme une graine de moutarde, vous diriez à cette colline : “Déplace-toi d’ici à là-bas”, et elle se déplacerait. Rien ne vous serait impossible. » (more…)

 

 

Qui sommes-nous pour juger? – 29 novembre 2015 – 1er avent 16 février 2016

Classé dans : Prédications — pastourelle @ 10 h 45 min

Luc 21, 25-36

Et voila, nous y sommes. Tout va tellement vite que nous ne l’avons pas vu arriver… Ah si, un signe tout de même, le marché de Noel de Chambéry est installé, avec, bien positionné devant la cathédrale le chalet du Père Noel… Je ne sais pas ce que l’évêque en pense…

Oui, nous y sommes à ce premier dimanche de l’Avent – qui sonne également le début du calendrier de l’Avent vivant de notre paroisse.

1er dimanche de l’avent. En général, cette période me fait retomber en enfance, surtout lorsque le temps est à la neige comme hier.

En général, je suis pleine d’entrain pour préparer les bredele tant attendus par mon mari… il va falloir que je m’y mette, car c’est presque une cause de divorce en Alsace!

En général, à cette période-là, je lis les textes apocalyptiques proposés à notre lecture de façon assez légère. Mais aujourd’hui je trouve qu’ils prennent un autre relief. (more…)

 

 

Rendre gloire – 13 octobre 2013 9 décembre 2013

Classé dans : Prédications — pastourelle @ 13 h 40 min

2 Rois 5, 14-17; Luc 17, 11-19

Nous voici ce matin en présence de deux textes fort similaires : l’un de l’Ancien Testament, l’autre du Nouveau Testament, deux personnages, deux malades, deux lépreux, deux exclus, deux miracles, deux guérisons et enfin deux étrangers qui se rendent compte de la grandeur du Seigneur : tout un programme.

Je vous invite à revenir au tout début, à l’origine de ces deux histoires : la lèpre. Sans cette maladie, pas de miracle, pas de conversion, pas de confession de foi.

La lèpre : tout le monde connaît cette maladie qui attaque la peau et donc l’aspect visible de la personne. Pour les juifs, la lèpre est assimilée au péché et les conséquences en sont catastrophiques, tant au point de vue physique que social. Cette maladie rend impur, le juif atteint de la lèpre est amené à couper tout lien avec le sanctuaire et avec le peuple de Dieu. Le lépreux est mis à part, il est exclu de la société. La lèpre entraîne la mort civile et sociale de la personne qu’elle atteint. Le lépreux atteint sans son corps, dans sa chaire doit en plus porter des habits déchirés, en signe de deuil et doit crier ‘impur, impur’ pour annoncer son arrivée et tenir les gens loin de lui, pour éviter la contagion. (more…)

 

 

Un peu d’humilité – 6 octobre 2013

Classé dans : Prédications — pastourelle @ 13 h 35 min

2 Timothée 1, 6-14; Luc 17, 5-10

Etonnantes ces paroles de Jésus concernant les esclaves. Bien sûr, l’esclavage n’est pas le sujet central, mais en l’entendant, on peut tout de même être surpris. On pourrait penser qu’allant avec le « aime ton prochain comme toi-même », il appellerait ses disciples à considérer leurs serviteurs avec un peu plus d’humanité, voire d’égalité.

Non, pas de traitement de faveur pour cet esclave cité par Jésus : il a travaillé tout le jour dans les champs, il lui faut encore préparer le repas et attendre que son maitre ai mangé pour enfin d’attabler. Le maitre va-t-il le remercier d’avoir fait tout le travail qu’il devait faire : Non ! Pas de remerciement, pas de reconnaissance. L’esclave agit simplement sans attendre les honneurs après une bonne récolte ou encore après le sauvetage d’un agneau.

Après tout, cela fait partie de son travail, cela doit bien être mentionné dans son contrat de travail ou plutôt dans son contrat passé implicitement avec son maitre… Est-ce que vos employeurs vous remercient du travail effectué à la fin de chaque journée ? Et vous, employeurs, remerciez-vous vos employés pour le travail fourni ? Après tout, il y a un contrat de travail, il y a un salaire et cela pourrait s’arrêter là ! Mais Jésus nous dit que cela DOIT s’arrêter là : si l’esclave fait son travail pour atteindre les honneurs, ce n’est même pas la peine qu’il s’attèle à la tache ! (more…)

 

 
 

Youssef ALLOUCHA |
Hassan al Banna |
école islamique |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Procuresdbate
| Greencoffee
| sac lancel